Turn-Ons, Indie Attitude, music lover website
Turn-Ons indie music blog
30/06/2013 - Retour sur l'Evènement pour la paix et le soutien aux populations déplacées et réfugiées victimes de la guerre au Mali, Angers
Festival Au Clair de la Zic, Angers, Lac de Maine, 1 juin 2013

Après une soirée jam afro au T'es Rock Coco la veille, je suis invitée samedi 8 juin à une soirée concerts à but caritatif à Jean Vilar, à Angers, organisée dans le cadre de "l’Événement pour la paix et le soutien aux populations déplacées et réfugiées victimes de la guerre du Mali". Il s'agit d'un projet porté par l'Office de Coopération Internationale d'Angers (OCIA), qui a sollicité toutes les associations en lien avec le Mali en soutien à la COFEM, qui accueille actuellement les femmes victimes de la guerre dans le Nord du Mali (viols, mariages forcés, grossesses non désirées, etc) afin de les aider à se reconstruire moralement, psychologiquement, socialement et physiquement...

Je suis accueillie chaleureusement par Ibrehima Tamega, le responsable de l'Association Devoir de Génération (ADG, une des associations partenaires de la soirée), rencontré la veille au T'es Rock, et par Mickael, qui me remet mon badge/pass photos et me présente la salle de concerts. Je ne connais pas du tout le lieu et ne m'attendais donc pas à découvrir une aussi belle salle, grande scène en contrebas devant plusieurs centaines de strapontins.

Il y a du retard dans les balances, suite à quelques soucis techniques. Après une brève présentation de la soirée et de son but par Ibrehima, c'est Mandimby and the Foundlings, dont la plupart des membres ont participé au jam afro du T'es Rock la veille, qui ouvre la soirée. C'est une formation de 6 : Mandimby (auteur, compositeur et leader du groupe) au chant, Felipe et Hugo aux guitares, Jakub à la basse, Fabrice à la batterie, et Kevin aux claviers. Ils nous offrent un reggae chaud et chaleureux. Nous aurons aussi droit à des rythmiques plus dub, le temps d'un morceau. Une chanson sur l'immigration clandestine est dédiée aux frères africains présents, dont certains sont arrivés en France dans des conditions difficiles. Sur les derniers morceaux, quelques danseurs viennent rajouter encore plus de couleurs et de chaleur au set, qui se conclut avec un "Children from Zion" accompagné par les frappements de mains du public.
Mandimby and the Foundlings
C'est ensuite au tour de the High Sausages et leur blues rock survitaminé. Germain au chant et à la guitare, Flo à la basse et Béranger à la batterie. Leur show s'ouvre sur le morceau "Rock me Baby" et fait chauffer la salle ! Viennent ensuite deux autres compositions très énergiques, "Flower my Grave" et "Asshole Touch", puis une reprise de Robert Cray, qui constitue le moment le plus calme de leur set, durant lequel Flo abandonne sa basse au profit du saxo, et Béranger sa batterie pour le remplacer à la basse. On repart ensuite sur du plus énergique. Un show qui bouge sacrément bien, qui fait transpirer, leur groove et leur bonne humeur, laquelle se reflète sur leurs visages, sont communicatifs. Le set se conclut avec une reprise de "Machine Gun" de Jimi Hendrix qui, à l'époque de sa sortie, dénonçait la guerre du Vietnam mais colle tout aussi bien à la situation actuelle au Mali, dixit Germain.
The High Sausages

Après ce second concert, une petite pause culturelle nous permet de découvrir le mot "bonjour" dans les différentes langues du Mali, grâce à des représentants de chaque région, dont nous pouvons aussi admirer les tenues traditionnelles.

Nous nous lançons ensuite à la découverte de la musique traditionnelle mandingue (c'est à dire originaire du Mandé, une région à cheval sur l'est de la Guinée et le sud-ouest du Mali) avec le groupe Koreduga, sur laquelle hommes et femmes viendront danser, en tenue traditionnelle, au rythme des percussions, du saxo, d'une flûte en bois et de pas mal d'autres instruments qu'on ne connaît pas forcément ici, en Europe. On se laisse envahir par la chaleur de ces rythmes, de la musique qui fait du bien par où elle passe ! A la fin de leur show, rendez-vous en dehors de la salle de concert, dans la salle principale, pour un "after", le temps que le dernier groupe s'installe. On continue dans la bonne humeur, les percus, les chants, les danses... Même l'alarme de la salle, qui se déclenche soudain à la surprise générale et qui résonnera bien pendant plusieurs minutes, n'arrive pas à entâcher cette belle ambiance.
Koreduga
Je profite aussi de ce moment pour prendre quelques clichés de femmes en tenue traditionnelle, qui ont la gentillesse de poser pour moi.
Koreduga
Il est ensuite temps de retourner dans la salle de concert afin de découvrir le dernier groupe de la soirée, Soroké, proposant de la musique mandingue également et dont fait partie une très grande dame : Assetou Diabaté, danseuse, griotte (conteuse, fille du grand griot Sidiki Diabaté) et joueuse de kora (elle représente la 71e génération de sa famille à maîtriser cet instrument). Au sein du groupe, on trouve à la fois des musiciens africains et français. Leur installation est très longue, en raison de nouveaux soucis techniques, mais l'attente en vaut vraiment la chandelle car c'est un festival de couleurs et de chaleur qu'ils nous offrent, et quel charisme que celui d'Assetou ! Sur la fin, n'y tenant plus, je sors de ma réserve et me décide à abandonner mon appareil photos pour rejoindre les danseurs, même si je ne sais aucunement danser. Et c'est une vraie libération que de se laisser entraîner par ces rythmiques et de laisser son corps bouger tout seul, comme il l'entend ! Quelques minutes suffisent à me mettre hors d'haleine mais qu'est-ce que cela fait du bien ! La chaleur du Mali vous gagne, vous chauffe le coeur et vous apporte le sourire. J'y retourne plusieurs autres fois, incapable de résister à l'appel de la musique. :)
Soroké
Soroké, Assetou Diabaté
Pour résumer, une bien belle soirée musicale, éclectique, riche en couleurs, à l'instar des belles tenues traditionnelles du Mali, placée sous le signe de la générosité, du partage et de la chaleur humaine, dont on ressort le sourire aux lèvres. Merci !
La première du nouveau spectacle de ROPE, Tribute to Pink Floyd
20/10/2014 : ROPE : "1967 to 1994", la première !
Un nouveau spectacle pour ROPE, Tribute to Pink Floyd
26/09/2014 : Des nouvelles de ROPE (Tribute to Pink Floyd)
Soirée pour le Mali à Angers
30/06/2013 : Retour sur l'Evènement pour la paix et le soutien aux populations déplacées et réfugiées victimes de la guerre au Mali, Angers
Festival Au Clair de la Zik 2013
02/06/2013 : Retour sur le festival "Au Clair de la Zik", Angers
Tremplin les Amplifiés 2013, Angers
19/05/2013 : Tremplin "les Amplifiés", retour sur l'édition 2013
Le Temporel, Angers, samedi 20 avril 2013
14/04/2013 : Prochaine soirée au Temporel, Angers (France)
Drugstore Isabel Monteiro
31/03/2013 : Des nouvelles d'Isabel Monteiro et Drugstore
Sky Between Leaves O.B.E
16/03/2013 : "O.B.E" ou fermez les yeux et laissez votre esprit planer